Galerie Clairefontaine espace 2

Galerie Clairefontaine espace 2

21, rue du St-Esprit L-1475 Luxembourg

Tél : (+352) 47 23 24 Ma - Ven: 14h30 - 18h30 Sa: 10h00 - 12h00 et 14h00 - 17h00

http://www.galerie-clairefontaine.lu

Giacomo Costa – Persistent Time

Artistes:
Giacomo Costa


Giacomo Costa utilise la technologie digitale pour générer des paysages urbains futuristes. Les images à la fois fantastiques et apocalyptiques qui en résultent, puisent leur esthétique dans le domaine de la science-fiction où l’architecture joue un rôle fondamental.
Des paysages pulvérisés et des structures détachées abritant des villes anonymes sont des sujets récurrents dans les séries de l’artiste – une métaphore de la « dépersonnalisation » à laquelle on fait face aujourd’hui dans les grandes métropoles contemporaines.
Ces paysages postmodernes, presque surréalistes, qui jouent sur une richesse de détails et des étendues infinies, se distinguent par leur caractère éphémère et la dégradation. Dans certaines images, le rappel du constructivisme renforce cette impression.
Le spectateur est doublement averti : s’il ne veut pas se perdre dans les compositions irréelles de l’artiste, il doit décrypter les éléments qui se présentent à lui. En plus, il est amené à repenser le monde d’aujourd’hui, tout en étant conscient de l’influence du comportement humain sur l’environnement et les conséquences qui peuvent en découler.
Les travaux des séries « Scena » et « Veduta » mettent clairement en avant cette idée, tandis que « Secret Garden » thématise la nature qui reprend ses droits sur une architecture façonnée par l’homme.
A chaque fois, la symbiose entre beauté et dégradation fascine et provoque.
Dans son œuvre actuel « Traces », Giacomo Costa repart sur ces mêmes idées, mais il intègre aussi des lettres et des phrases qui représentent et complètent la disposition des structures architecturales.
Ces citations peuvent être interprétées comme les dernières « traces » de l’homme, l’héritage de l’humanité à une planète déjà désertée.
La série obéit à un même schéma: toutes les images sont divisées par une ligne horizontale très marquée. Ce dualisme partage à la fois lumière et ombre, réalité et chaos et crée cette atmosphère typique de l’œuvre de Costa : c’est le jeu entre décadence, esthétisme et exigence intellectuelle qui définit son art.