Emoplux 2021 et le covid

Emoplux 2021 et le covid

Les vernissages du 8eme édition du festival ont débuté fin avril comme prévu. Avec 26 expositions, nous battons un record. Cependant, du fait des restrictions Covid encore en cours, il n’y pas véritablement vernissage mais des “ouvertures” avec un nombre restreint d’i...

Révélations: portfolio review 2021

 La portfolio review 2021 ( Révélations ) aura lieu le 2 juin comme prévu dans le cadre du Mois européen de la photographie au Casino Luxembourg Forum d’art contemporain.En raison du Covid, il est possible que notre planning subisse des changements. Nous communiquerons sur les possibles...

Emoplux 2019

Emoplux 2019

Notre association a clôturé avec succès la septième édition du festival cette année avec à la clé une vingtaine de vernissages. Le thème directeur qui avait été retenu –  Bodyfiction(s)  – se voulait une réflexion sur la représentation du corps dans la photographie contemporaine par des artistes qui remettent en cause les modèles traditionnels. La majorité des expositions ont eu lieu dans la capitale, notamment au Mudam, au Casino Forum d’art contemporain, au MnHA, à la Villa Vauban, au Cercle-Cité, à l’Abbaye de Neumunster et au Centre Luca. Nous avons vu avec plaisir le retour de l’Institut français qui a occupé une salle à l’Abbaye de Neumunster et la participation de l’Institut Camoes pour l’Ambassade du Portugal s’est confi. Les villes de Dudelange ( CNA ) et Clervaux ( Cité de l’Image ) sont partie. 
Read more

Le 7eme Mois de la photo

Le 7eme Mois de la photo

De quelle histoire ou fiction le corps photographié aujourd’hui est-il l’image ?
Sous le titre général de BodyFiction(s), la septième édition du festival Mois européen de la photographie au Luxembourg présentait des œuvres d’une vingtaine d’artistes-photographes émergents qui s’intéressent aux nouvelles représentations du corps et de la figure humaine.
Les positions artistiques de cette nouvelle génération de photographes – en grande majorité des femmes – divergent des modèles classiques par une démarche plus libre et une interrogation souvent inquiète – voire inquiétante – des modèles traditionnels.
Caractérisée par la fragmentation et la dislocation du corps, cette photographie s’inscrit dans un contexte de mutations esthétiques marquées par une interrogation sur les genres masculins ou féminins et de façon générale par une remise en question des rôles et caractéristiques des sexes.
Read more